Réduction mammaire

Lorsque certaines femmes se plaignent d’une poitrine trop petite, d’autres souffrent d’un mal bien plus méconnu : une trop forte poitrine.

Que ce soit pour des raisons esthétiques ou bien médicales, de nombreuses femmes souhaitent réduire la taille de leur poitrine, pour ce faire, la chirurgie esthétique propose une opération simple : l’hypertrophie mammaire, entièrement remboursée par la sécurité sociale en France si elle fait suite à un avis médical.

L’intervention

L’hypertrophie mammaire a pour but de réduire le volume de la poitrine lorsque celle-ci est disproportionnée comparé à la morphologie de la patiente ; mais aussi lorsque le poids de sa poitrine a une incidence médicale sur sa colonne vertébrale, qui peut entraîner douleurs, cervicales, dos voûté etc.

Pour réduire la taille des seins, l’hypertrophie mammaire va donc remonter l’aréole et le mamelon, puis retirer l’excédent de graisse et de peau pour obtenir une poitrine plus petite et plus uniforme.

Le chirurgien pourra également procéder à un remodelage de la glande ainsi qu’une correction au niveau de l’aréole et du mamelon dans le but de redonner une harmonie du galbe du sein.

L’intervention en elle-même sera précédée d’un bilan préopératoire et d’une mammographie. L’opération se déroulera sous anesthésie générale, dans le but d’améliorer le confort du patient, elle ne durera que quelques heures : une à deux en moyenne.

Les cicatrices

Le chirurgien aura le choix entre deux types de cicatrices :

  • Dans la majorité des cas, il va avoir recours à une cicatrice en « T » : c’est-à-dire qu’il procédera à une incision qui fera le tour de l’aréole, une deuxième verticale au même niveau et enfin, un dans le sillon sous le sein.
  • Dans certains cas, le chirurgien n’aura besoin que d’une cicatrice : elle partira autour de l’aréole et sera complétée d’une micro incision verticale.

Concernant les effets secondaires relatifs à l’opération : le patient pourra se sentir engourdi au niveau des mamelons pendant quelques mois et pourra voir apparaître quelques ecchymoses au niveau des seins ; ceux-ci disparaîtront en une à deux semaines.

Au niveau des activités sportives, elles sont déconseillées pendant tout le mois suivant l’intervention.